Baromètre de la santé numérique #Edition2017

30 mars 2017

"Avec des patients utilisateurs âgés de 3 semaines à 101 ans, la prise de rendez-vous en ligne touche aujourd'hui tous les âges et tous les types de personnes. Mais pourtant, si les patients plébiscitent l'expansion des services en ligne, seulement 8% des professionnels de santé les ont adoptés. L'heure n'est donc pas à l'attente mais bien à la progression et à l'évangélisation massive de ces nouveaux outils. La communication entre médecins et patients est de plus en plus aisée, notamment avec l'arrivée du carnet de santé en ligne, ou encore la possibilité d'échanger des documents électroniques. Et bien d'autres évolutions sont à venir et envisageables : nous avons hâte de les partager avec vous."  Thibault Lanthier, Co-fondateur et CEO de MonDocteur.fr

 


MonDocteur.fr, 1er portail de prise de rendez-vous médicaux en ligne en France, dévoile sa première grande enquête sur la santé numérique. Un dossier complet réunissant les données de deux sondages, de multiples rapports d'enquêtes ainsi que des tendances analysées et présentées ce jeudi 30 mars sous l’éclairage de quatre intervenants prestigieux : Fanny Trimbach, Directrice Adjointe du centre de santé Audiens, Charles-Henry Guez, Médecin généraliste, Secrétaire Général Adjoint du SML, Benjamin Mousnier Lompré, Co-fondateur d'IPSO Santé et Thibault Lanthier, Co-fondateur et CEO de MonDocteur.fr.

>> Télécharger le communiqué et les résultats du baromètre 

 

>> Télecharger la présentation synthétique de l'étude


 

 

SOMMAIRE


1. Bilan de la prise de rendez-vous en ligne et des usages patients

A. Côté patient

Ce qu’il faut retenir :
- la majorité des français (54%) connait ce type de service et 31% l’ont déjà utilisé
- femmes majoritaires parmi les utilisateurs (69%), 41 ans en moyenne
- 25 millions de rendez-vous traités en ligne attendus par MonDocteur en 2017,
- en tête des rendez-vous pris en ligne : généralistes, dentistes, ophtalmologues, gynécologues et dermatologues
- les hôpitaux sautent le pas : 25% des grands établissements de santé comptent s’équiper dans les prochains mois.

B. Côté médecin

Ce qu’il faut retenir :

Seuls 8% des 500 000 professionnels de santé sont équipés du service en France. Surreprésentation des femmes et des professionnels d’entrée de parcours de soin (généralistes, dentistes, ophtalmologues, etc.) sur la plateforme MonDocteur


2. Les prochaines étapes et outils pour fluidifier le parcours de soin et les attentes des patients


> FOCUS : Carnet de santé en ligne - échanges de documents
Ce qu’il faut retenir : le carnet de santé en ligne est très attendu des patients comme des médecins pour partager en priorité les antécédents médicaux et traitements en cours selon notre enquête. Mon Docteur propose des fonctionnalités carnet de santé, mais leur utilisation ne s’est pas encore généralisée.

> FOCUS : Ordonnance électronique
Ce qu’il faut retenir : les patients sont prêts à franchir le pas (53%), mais pas encore d’outils fiables à la disposition des professionnels de santé.

> FOCUS : Paiement en ligne et suivi des remboursements
Ce qu’il faut retenir : 1h30 perdue chaque jour par les professionnels pour encaisser les paiements. Pourtant, patients et médecins semblent encore peu enclins à explorer de nouveaux modes de règlement.

> FOCUS : Téléconsultation
Ce qu’il faut retenir : le sujet divise patients et médecins. Les premiers sont prêts à tenter ce mode de consultation et veulent davantage communiquer avec leur médecin. Les professionnels émettent davantage de réserves et attendent les outils adaptés.

> Champs libre ! Vos rêves les plus fous pour la médecine de demain

 

>> Télécharger le communiqué et les résultats du baromètre

>> Télecharger la présentation synthétique de l'étude

 

 


 > Ils parlent de nous